Menu

Final Fantasy XV – Le Test !

Après de très longues années d’attente et des changements radicaux au niveau du développement, l’ex Final Fantasy XIII-Versus est enfin sorti ! Baptisé Final Fantasy XV, cet opus fait son entrée sur console nouvelle génération ! Un épisode que beaucoup de joueurs attendaient comme le messie en matière de RPG ! Est-il à la hauteur de FF VII ou X ? Verdict dans notre test les amis !

Final Fantasy vous plonge dans la peau de Noctis, prince tentant de sauver le monde (et à se marier accessoirement). Dans sa quête, Noctis peut compter sur ses amis pour venir à bout de la multitude de quêtes proposée par la flopée de PNJ rencontrés. Sans trop vous spoiler (le long métrage Kingslaive est là pour ça), le scénario du jeu est loin d’être le point fort de cet épisode. Les épisodes mythiques de Final Fantasy proposaient une histoire haletante qui donnait envie de se plonger dans le jeu, encore et encore ! Ici, c’est plutôt le farming et les activités proposées qui attirent le joueur à lancer la partie en rentrant de l’école ou du boulot !

Final Fantasy offre son lot de quêtes principales et secondaires, la plupart du temps peu inspirées. Il s’agira de chasser des monstres ou récupérer des objets spéciaux. Vous passerez la plupart du temps à sillonner le jeu en voiture pour récupérer tout ce qui brille à terre pour récupérer des objets spécifiques ou permettre d’en fabriquer d’autres. Vous aurez l’occasion de conduire le véhicule baptisé Regalia, mais le feeling n’y est pas trop, vous continuerez sans doute l’aventure en conduite automatique la plupart du temps ! Une voiture qu’il vous sera possible de transformer en un avion peu maniable à partir d’un certain moment. Notons aussi la possibilité de louer des Chocobos pour arpenter les vastes plaines qui s’offrent à vous, les fans adoreront !  C’est ainsi que votre petite troupe déambule d’une zone à l’autre en se frottant aux monstres faciles à décimer le jour et bien plus coriaces la nuit ! Le système de combat est un maladroit mélange de beat’em all avec des mécanismes de parade et la possibilité de changer d’armes ou de déclencher les capacités spéciales de vos coéquipiers.

Rien de bien folichon, les puristes regretteront toujours le système de tour par tour ! Ce système de combat s’avère assez répétitif, et ce n’est pas les divers types d’armes qui ajouteront un peu de peps aux joutes ! Ajoutons à ça des soucis de caméras qui rendent le tout fort brouillon. Ce ne sont pas les quelques activités supplémentaires comme la pêche qui feront la différence. Nous sommes ici très loin du fin procuré par les matchs de Blitz Ball que nous avions découvert dans Final Fantasy X et dont le fun était assez important que pour faire du Blitz Ball un jeu dans le jeu ! Nous avons malgré tout trouvé le système de pêche plutôt mignon et évolutif, car bien sûr, plus gagnez des niveaux octroyant des récompenses plus intéressantes dans ces mini-jeux !

Bien sûr, les mini-jeux ne sont pas les seuls à se doter d’un système de niveau. Votre petite équipe accumule des points d’expérience pour augmenter de niveau, vous octroyant des jetons à dépenser dans un Spherarium plutôt maigrelet, il faut l’avouer. Ce système permet d’acheter des compétences liées au combat, à la magie, attaque ou défense, que ça soit pour un seul personnage ou tout le groupe. Ce système de sphérier se subdivise en 9 sphérier et il vous faudra passer de longues heures à farmer avant de pouvoir le débloquer en entier. Un sphérier clairement varié, mais plutôt inspide en termes de contenu et dont on ne ressent pas énormément les changements dans le gameplay une fois une capacité acquise !

Graphiquement, ne nous leurrons pas, les vidéos en images de synthèses sont époustouflantes ! On ne pouvait que s’en douter vu la réputation des cut-scenes rencontrées dans les précédents épisodes de Final Fantasy. In game, les décors sont magnifiques, les différents effets comme la brume, fumées; reflets et sorts magiques viendront vous titiller la rétine, surtout si vous êtes possesseurs de Playstation 4 Pro. Notons toutefois la possibilité de switcher entre un mode qui privilégie la fluidité et un autre mode qui lui privilégie l’aspect graphique. Bien sûr, on aurait aimé avoir les deux ! Surtout qu’en regardant de plus près, certaines zones du jeu sont carrément moins soignées, on a l’impression qu’elles sortent d’un jeu Playstation 3 agrémentées de textures en haute définition. Globalement beau, le jeu n’est pas spécialement sublime en s’y penchant d’un peu plus près, surtout si vous ne possédez pas la Playstation 4 Pro.

Concernant le character design, on ne peut que pester sur le choix artistique et le design global du jeu. Mêlant le post-modernisme avec des éléments rétros, les environnements, leur architecture et l’ambiance des lieux visités est plutôt réussi. Le design des personnages l’est beaucoup moins. Ne nous le cachons pas, notre petite équipe ressemble bien plus à un groupe de J-Pop ultra sexualisés que des aventuriers typiques de Final Fantasy. En d’autres termes, ils seront très vite oubliés dans la  longue saga Final Fantasy par leur manque de trempe général malgré les différentes personnalités ultra stéréotypées. Personne ne semble pesté sur le plan d’introduction où l’on voit notre petite équipe pousser la Regalia en panne d’essence, leurs fesses moulées dans un petit pantalon en cuir. Apparemment Tracer d’Overwatch et Quiet de MGS V (entre autres) sont sujettes au sexisme, mais pas nos héros de Final Fantasy XV. Une logique qui nous échappe.

L’ambiance sonore est plutôt soignée, on y retrouve ainsi les thèmes propres à Final Fantasy remis au goût du jour, ponctué par 80 compositions orchestrales de qualité du très réputé  Yoko Shimomura ! Petit bémol, la musique de  Florence + The Machine ne cadre absolument pas avec l’univers du jeu. La reprise de Stand by Me que l’on entend sur le menu pause viendra vous torturer les oreilles après quelques heures de jeu. On ne peut être que très dubitatif sur l’intérêt d’apporter cette touche musicale occidentale alors que le japon fourmille de groupes et artistes de qualité. C’est dommage ! Heureusement que les doublages de qualité viennent rattraper cette bourde ! Pour la première fois depuis le début de la saga, Final Fantasy est doublé en français ! Le travail de doublage est assez colossale, avec des petites répliques à foison et plutôt marrantes, ici la déception ne pointe pas le bout du nez !

 

Après de très longues années d'attente et des changements radicaux au niveau du développement, l'ex Final Fantasy XIII-Versus est enfin sorti ! Baptisé Final Fantasy XV, cet opus fait son entrée sur console nouvelle génération ! Un épisode que beaucoup de joueurs attendaient comme le messie en matière de RPG…

FFXV - Le Verdict !

Graphismes - 9
Gameplay - 7
Bande Son - 8
Durée de vie - 8

8

En résumé, ce Final Fantasy est loin d'être un mauvais jeu, mais est loin d'être l'épisode que l'on attendait. On ressent la volonté d'occidentaliser à outrance la franchise, mais aussi la volonté de le rendre accessible ! Le trophée de Platine de cet opus est débloqué après 50 heures de jeu, je vous laisse en tirer les conclusions...

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
8